Cinéma Jacques Tati, allée de la Bouvêche 91400 Orsay

Festivals au cinéma Jacques Tati

Flash Back vol.6 : Monstre(s) par Cinessonne

du 2 octobre au 6 novembre 2022


Cycle de programmation et de rencontres autour de chefs-d'oeuvre du cinéma autour de la figure du monstre

Inutile de remonter aux origines foraines du cinéma pour comprendre à quel point les monstres sont consubstantiels à cet art de projection et d'effroi. Car avant même de susciter la peur, le monstre produit une image, un signe affolé, une vision dans la nuit, et c'est à la source de son étymologie qu'on déniche l'acte même de mon(s)trer.

Au long de sa riche histoire, la présence du monstre à l'écran implique toute une dramaturgie : il doit apparaître et disparaître au bon moment, naviguer entre suggestion et exhibition, défier les lois de l'espace et du temps, enfin subjuguer le regard. Les formes qu'il peut prendre, et qui concernent de près les tours et détours de la mise en scène, sont aussi variées que les significations qui s'y rattachent. Souvent le monstre est l'expression d'une nature en colère ou ignorée, tel le vampire de Nosferatu (1922) qui corrompt tous les règnes du vivant, ou le singe géant de King Kong rappelant aux citadins modernes leur origine primitive. Les zombies de George Romero (La Nuit des morts-vivants, Zombie) se rangent quant à eux du côté de l'allégorie politique, offrant à travers les supermarchés et les artère dévastées de l'Amérique une critique par anticipation de la société de consommation. Il arrive parfois que sa forme hideuse reflète le stigmate d'une marginalité, comme la troupe de cirque dans Freaks fonctionnant comme une contre-société à part entière, avec ses propres règles, ou l'Edward aux mains d'argent de Tim Burton qui demeure, sur le versant du conte gothique, le prince de tous les grands inadaptés. En dernier recours, le monstre s'avère surtout terriblement humain – trop humain - comme le tueur d'enfants de M le Maudit ou le serial-killer du Silence des agneaux. D'où qu'on le regarde, c'est toujours quelque chose de nous qu'on reconnaît en lui, comme face à un miroir déformant.

Mathieu Macheret

 

PROGRAMMATION COMPLÈTE

Le cinéma

Le cinéma

Votre cinéma Jacques Tati, les salles, l'équipement, infos...

Le programme du cinéma

Le programme

Télécharger le programme de votre cinéma Jacques Tati.

Les tarifs du cinéma

Contact

Contactez votre cinéma Jacques Tati, formulaire de contact, plan d'accès...


allée de la Bouvêche, 91400 Orsay | Mentions légales | Contact | 01 69 82 97 86 | cinema@mjctati.fr

\n